Un mot sans relance…


Comment identifier vos clients inactifs pour mieux les relancer ?

Client inactif

Apprenez à réveiller vos clients dormants !

Les clients inactifs ou « dormants » constituent pour vous un gisement important de ventes potentielles.  Le lancement d’emails de relance destinés à ces clients vous coûtera bien moins cher qu’une campagne de prospection. Voici pourquoi relance.me vous donne quelques astuces pour bien relancer ces anciens futurs consommateurs.

Il convient donc de bien identifier ces clients. La durée de l’inactivité des vos clients dépend de votre activité et du cycle de renouvellement de vos produits. Par exemple, un site de ventes de produits alimentaires aura ses clients inactifs passés quelques semaines, tandis que cette durée sera de plus d’une année pour un site de vente de meubles. Il vous faudra aussi définir la période d’abandon du client, c’est à dire la durée d’inactivité où l’on considère le client comme perdu.

Une fois que vous aurez fixé le laps de temps correspondant leur « sommeil » (on considère qu’un an est la durée moyenne), vous n’aurez aucun mal à extraire les emails de ces clients de votre base de données. Organisez ensuite cet ensemble en deux ou trois sous-ensemble pertinents, donnant lieu chacun à un email de relance différent. N’hésitez pas à contacter les services commerciaux de relance.me pour savoir comment segmenter votre base de clients inactifs.

 

 

Comment écrire un email de relance efficace ?

La rédaction d’un email de relance dans un contexte professionnel obéit à un certains nombre de règles que relance.me vous décrit de la plus limpide des manières ! Connaître les techniques permettant d’écrire un email de relance efficace (après un premier email resté sans réponse), est probablement la meilleure façon d’augmenter votre taux de réponse, donc en bout de chaîne, votre taux de conversion.

Sortez du lot avec votre email de relance !

Sortez du lot avec votre email de relance !

  1. Restez dans le contexte du premier envoi. Une bonne façon de relancer son interlocuteur est de répondre à son propre email resté sans réponse. Ainsi vous pourrez :
      • Garder votre relance courte, en reprenant le contenu de l’email précédent,
      • Permettre à votre interlocuteur de retrouver facilement le contexte,
      • Souligner élégamment qu’il ne vous avait pas répondu la première fois.

    Le plus souvent, le premier email resté sans réponse n’a pas été lu, ou a été oublié. Si vous modifiez le sujet, votre interlocuteur devra chercher à quel email vous faites référence dans sa boite aux lettres. En reprenant l’intitulé du premier mail, vous lui facilitez le travail.

  2. Programmez votre email de relance
    Le meilleur moyen de suivre l’envoi de votre premier email est de le prévoir grâce à des services spécialisés tels que ceux proposés par relance.me . Ainsi, immédiatement après l’envoi de l’email initial, votre calendrier inscrira l’envoi de l’email de rappel en cas d’absence de réponse.
  3. Prévoyez le bon intervalle
    Le temps généralement préconisé pour un email de relance est entre 4 à 7 jours. Cependant, si votre relation commerciale est déjà bien établie avec le client, il est plutôt conseiller d’attendre un peu plus, pour ne pas apparaître comme trop insistant.

L’email de relance après un abandon de panier (3/3) : le contenu

L’ultime étape pour garantir un bon taux de conversion à vos emails de relance consiste à travailler le contenu. Voici les points incontournables proposés par relance.me, classé en fonction de leur efficacité :

  1. Placez des call-to-action (boutons ou bannières permettant au client d’effectuer une action) comme par exemple un bouton « Finalisez votre commande ». Ce contenu est primordial car il est cliqué dans près d’un cas sur trois.
  2. Introduisez un texte avenant, qui incite l’internaute à revenir sur votre site pour terminer ses achats.
  3. Disposez des liens dans le corps de l’email afin que le client puisse accéder à d’autres informations, concernant les produits présents dans le panier abandonné par exemple.
  4. Invitez le client à revenir sur le site pour découvrir des produits complémentaires (cross-selling) ou similaires (up-selling) à ceux choisis.
  5. Indiquez au client quels sont les avis et recommandations des autres internautes sur les produits sélectionnés.
  6. Incluez une synthèse du panier abandonné.
Impact des contenus sur les taux de clics

Impact des contenus sur les taux de clics

 

Par ailleurs, vous pouvez aussi mettre en avant certains éléments non tarifaires qui valorisent votre offre, comme les facilités de paiement, l’efficacité de votre service clientèle, la possibilité de bénéficier ultérieurement de réductions si la commande est finalisée, etc.

Si vous vous posez encore des questions sur la meilleure façon de relancer vos clients après un abandon de panier, contactez les services commerciaux de relance.me. Nous serons heureux de vous assister sur votre mise en place.