Comment écrire un email de relance efficace ?

La rédaction d’un email de relance dans un contexte professionnel obéit à un certains nombre de règles que relance.me vous décrit de la plus limpide des manières ! Connaître les techniques permettant d’écrire un email de relance efficace (après un premier email resté sans réponse), est probablement la meilleure façon d’augmenter votre taux de réponse, donc en bout de chaîne, votre taux de conversion.

Sortez du lot avec votre email de relance !

Sortez du lot avec votre email de relance !

  1. Restez dans le contexte du premier envoi. Une bonne façon de relancer son interlocuteur est de répondre à son propre email resté sans réponse. Ainsi vous pourrez :
      • Garder votre relance courte, en reprenant le contenu de l’email précédent,
      • Permettre à votre interlocuteur de retrouver facilement le contexte,
      • Souligner élégamment qu’il ne vous avait pas répondu la première fois.

    Le plus souvent, le premier email resté sans réponse n’a pas été lu, ou a été oublié. Si vous modifiez le sujet, votre interlocuteur devra chercher à quel email vous faites référence dans sa boite aux lettres. En reprenant l’intitulé du premier mail, vous lui facilitez le travail.

  2. Programmez votre email de relance
    Le meilleur moyen de suivre l’envoi de votre premier email est de le prévoir grâce à des services spécialisés tels que ceux proposés par relance.me . Ainsi, immédiatement après l’envoi de l’email initial, votre calendrier inscrira l’envoi de l’email de rappel en cas d’absence de réponse.
  3. Prévoyez le bon intervalle
    Le temps généralement préconisé pour un email de relance est entre 4 à 7 jours. Cependant, si votre relation commerciale est déjà bien établie avec le client, il est plutôt conseiller d’attendre un peu plus, pour ne pas apparaître comme trop insistant.
Comments ( 0 )

    Laisser un commentaire