Category: Relance

Comment identifier vos clients inactifs pour mieux les relancer ?

Client inactif

Apprenez à réveiller vos clients dormants !

Les clients inactifs ou « dormants » constituent pour vous un gisement important de ventes potentielles.  Le lancement d’emails de relance destinés à ces clients vous coûtera bien moins cher qu’une campagne de prospection. Voici pourquoi relance.me vous donne quelques astuces pour bien relancer ces anciens futurs consommateurs.

Il convient donc de bien identifier ces clients. La durée de l’inactivité des vos clients dépend de votre activité et du cycle de renouvellement de vos produits. Par exemple, un site de ventes de produits alimentaires aura ses clients inactifs passés quelques semaines, tandis que cette durée sera de plus d’une année pour un site de vente de meubles. Il vous faudra aussi définir la période d’abandon du client, c’est à dire la durée d’inactivité où l’on considère le client comme perdu.

Une fois que vous aurez fixé le laps de temps correspondant leur « sommeil » (on considère qu’un an est la durée moyenne), vous n’aurez aucun mal à extraire les emails de ces clients de votre base de données. Organisez ensuite cet ensemble en deux ou trois sous-ensemble pertinents, donnant lieu chacun à un email de relance différent. N’hésitez pas à contacter les services commerciaux de relance.me pour savoir comment segmenter votre base de clients inactifs.

 

 

Comment écrire un email de relance efficace ?

La rédaction d’un email de relance dans un contexte professionnel obéit à un certains nombre de règles que relance.me vous décrit de la plus limpide des manières ! Connaître les techniques permettant d’écrire un email de relance efficace (après un premier email resté sans réponse), est probablement la meilleure façon d’augmenter votre taux de réponse, donc en bout de chaîne, votre taux de conversion.

Sortez du lot avec votre email de relance !

Sortez du lot avec votre email de relance !

  1. Restez dans le contexte du premier envoi. Une bonne façon de relancer son interlocuteur est de répondre à son propre email resté sans réponse. Ainsi vous pourrez :
      • Garder votre relance courte, en reprenant le contenu de l’email précédent,
      • Permettre à votre interlocuteur de retrouver facilement le contexte,
      • Souligner élégamment qu’il ne vous avait pas répondu la première fois.

    Le plus souvent, le premier email resté sans réponse n’a pas été lu, ou a été oublié. Si vous modifiez le sujet, votre interlocuteur devra chercher à quel email vous faites référence dans sa boite aux lettres. En reprenant l’intitulé du premier mail, vous lui facilitez le travail.

  2. Programmez votre email de relance
    Le meilleur moyen de suivre l’envoi de votre premier email est de le prévoir grâce à des services spécialisés tels que ceux proposés par relance.me . Ainsi, immédiatement après l’envoi de l’email initial, votre calendrier inscrira l’envoi de l’email de rappel en cas d’absence de réponse.
  3. Prévoyez le bon intervalle
    Le temps généralement préconisé pour un email de relance est entre 4 à 7 jours. Cependant, si votre relation commerciale est déjà bien établie avec le client, il est plutôt conseiller d’attendre un peu plus, pour ne pas apparaître comme trop insistant.

L’email de relance après un abandon de panier (3/3) : le contenu

L’ultime étape pour garantir un bon taux de conversion à vos emails de relance consiste à travailler le contenu. Voici les points incontournables proposés par relance.me, classé en fonction de leur efficacité :

  1. Placez des call-to-action (boutons ou bannières permettant au client d’effectuer une action) comme par exemple un bouton « Finalisez votre commande ». Ce contenu est primordial car il est cliqué dans près d’un cas sur trois.
  2. Introduisez un texte avenant, qui incite l’internaute à revenir sur votre site pour terminer ses achats.
  3. Disposez des liens dans le corps de l’email afin que le client puisse accéder à d’autres informations, concernant les produits présents dans le panier abandonné par exemple.
  4. Invitez le client à revenir sur le site pour découvrir des produits complémentaires (cross-selling) ou similaires (up-selling) à ceux choisis.
  5. Indiquez au client quels sont les avis et recommandations des autres internautes sur les produits sélectionnés.
  6. Incluez une synthèse du panier abandonné.
Impact des contenus sur les taux de clics

Impact des contenus sur les taux de clics

 

Par ailleurs, vous pouvez aussi mettre en avant certains éléments non tarifaires qui valorisent votre offre, comme les facilités de paiement, l’efficacité de votre service clientèle, la possibilité de bénéficier ultérieurement de réductions si la commande est finalisée, etc.

Si vous vous posez encore des questions sur la meilleure façon de relancer vos clients après un abandon de panier, contactez les services commerciaux de relance.me. Nous serons heureux de vous assister sur votre mise en place.

L’email de relance après un abandon de panier (2/3) : l’objet.

L’objet de votre email de relance est primordial. Il impacte directement le taux d’ouverture, et donc l’efficacité de votre email retargeting.
Le site relance.me vous aide à trouver l’objet qui boostera l’intérêt de vos leads chauds pour vos emails de relance consécutifs à un abandon de panier.

  1.  Mentionner le nom de votre entreprise et/ou de votre site e-commerce : L’internaute se souviendra être allé sur votre site peu de temps auparavant et ne considérera pas ou peu votre email de relance comme du spam.
  2. Rappeler dans l’objet le produit ou le service présent dans le panier : Le fait que l’internaute soit arrivé jusqu’à l’avant dernière étape du processus d’achat montre que le produit l’intéresse. Si son panier comporte plusieurs produits, vous pouvez décider d’une règle qui affichera par exemple le produit le moins cher, ou celui en promo.
  3. Interpellez votre interlocuteur par leur nom ou leur identifiant : Si l’objet comporte ce type de données, l’utilisateur se sentira plus concerné et sera plus enclins à ouvrir l’email.
  4. En cas de promotion limitée dans le temps, pensez à privilégier l’urgence en mentionnant le temps restant au client pour bénéficier de l’offre.

Si ces conseils proposés par relance.me sont correctement appliqué, l’email de relance est ouvert dans près de 50 % des cas. Si vous hésitez entre deux versions, vous pouvez, avec l’aide de relance.me, tester différentes versions pour conserver celle qui a le meilleur taux d’ouverture. N’hésitez-pas à nous demander conseil !

 

L'objet de votre email est primordial pour votre taux d'ouverture !

L’objet de votre email est primordial pour votre taux d’ouverture !

L’email de relance après un abandon de panier (1/3) : le timing.

Lors de l’analyse du tunnel d’achat d’un site e-commerce, on s’aperçoit qu’il existe un nombre conséquent d’internautes qui ne franchissent pas la dernière étape de la conversion, c’est-à-dire la validation du panier d’achat. Si vous avez mis en place une solution d’email retargeting (c’est à dire un système permettant l’envoi d’une relance automatique d’un email à un client qui a abandonné son panier), relance.me vous aide à optimiser ce rappel. Avant tout, intéressons-nous à la synchronisation entre l’abandon de panier et la relance – en d’autre termes, le timing

Plusieurs études, notamment celle réalisée par le site salecycle.com montre qu’il existe une corrélation forte entre le temps de réponse et le taux de conversion moyen obtenu après l’envoi de l’email de relance. De fait, un email envoyé moins de 20 minutes après l’abandon, quand le prospect est encore «chaud », obtient un taux de conversion deux fois supérieur à un email envoyé 24h après (5,2 % contre 2,6%).

La rapidité de l’envoi a donc une importance cruciale pour le ré-engagement du client sur son processus d’achat. Il faut aussi savoir doser la vitesse vis à vis de votre clientèle qui ne souhaite peut être pas recevoir une relance dans la foulée de son abandon. Le site relance.me vous conseille un rappel dans les 60 minutes suivants l’abandon. Cette conviction est renforcée par cette étude du M.I.T publiée en 2010, montrant que 90 % des leads deviennent froids au bout d’une heure.

 

L'efficacité de votre relance diminue rapidement avec le temps.

L’efficacité de votre relance diminue rapidement avec le temps.

 

Améliorer les emails commerciaux

4 conseils pour améliorer les emails de relance de vos commerciaux

Les commerciaux vivent une époque formidable. Grâce à l’essor d’Internet, ils peuvent désormais avoir une vue exhaustive des activités de leurs clients, coordonner leurs agendas, planifier leurs parcours en quelques clics. Ils peuvent aussi communiquer de manière efficace avec leurs prospects ou clients par email, de manière beaucoup moins intrusive que lorsqu’ils le font par téléphone ou par déplacement physique. Cependant, l’utilisation du courrier électronique nécessite de respecter un certain nombre de règles plus ou moins définies pour être réellement efficace.

Intéresserons-nous plus spécifiquement à l’email de relance, véritable arme de conversion massive s’il est correctement utilisé. Le site relance.me vous aide à mettre en place une stratégie professionnelle pour vos commerciaux.

1 – Savoir gérer la quantité
Un commercial envoie une quantité phénoménal d’emails à des futurs clients susceptibles d’être intéressés par les produits ou services de la société qu’ils représentent. La première règle consiste à tenir à jour un journal d’expédition. C’est le type de service que vous propose relance.me, avec une interface intelligente permettant une bonne visibilité sur les envois, les expéditeurs, les sujets abordés, et les relances à prévoir.

2 – Penser au timing
Un email n’aura pas le même impact s’il est envoyé le matin ou le soir, ou en début de semaine ou en fin de semaine. Il en est de même pour les emails de relance. Grâce à relance.me, vous connaîtrez le bon moment pour recontacter vos clients afin de maximiser l’efficacité de votre relance.

3 – Améliorer le ciblage
Parfois, les commerciaux envoient leur proposition sur une boite aux lettres électronique de type contact@xxxxx.com où leur email ne sera pas pris en réelle considération. Il peut dès lors être pertinent d’envoyer sa relance sur une adresse différente, mieux ciblée. Une astuce consiste à utiliser un moteur de recherche comme Google pour identifier la structure de la partie locale des adresses emails de l’entreprise (la partie située avant l’arobase). Il peut s’agir du nom et du prénom, de l’initiale du prénom et du nom, du nom uniquement, etc. Dès lors, en connaissant le nom de l’interlocuteur ciblé (disponible sur Linkedin par exemple), on améliore grandement l’efficacité de sa relance.

4 – Joindre une proposition commerciale
Le contenu de l’email de relance est évidemment crucial. Il est important qu’il soit relativement court et personnalisé. Une des clés du succès de ce type d’email est qu’il mette en avant une offre commerciale ou une promotion limitée dans le temps. Ainsi, il ne servira pas seulement à se rappeler au bon souvenir du client, mais aussi à l’inciter à saisir une occasion qui ne se représentera peut être pas de sitôt. Le site relance.me peut également vous aider à mettre en place un contenu pertinent qui vous garantira une meilleure performance commerciale.